Accueil > Entreprises, Emploi, Compétences > Chefs d’entreprises, rejoignez la communauté des entreprises inclusives (...)

Chefs d’entreprises, rejoignez la communauté des entreprises inclusives !

| Publié le 27 octobre 2021 | Dernière mise à jour le 17 novembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Lancé en juillet 2018 par Emmanuel Macron, le dispositif « les entreprises s’engagent » fédère aujourd’hui plus de 20 000 entreprises qui œuvrent pour favoriser l’accès ou le retour à l’emploi de personnes en difficulté d’insertion professionnelle. Chefs d’entreprises, rejoignez en Centre-Val de Loire les 6 clubs départementaux « Les entreprises s’engagent » et bénéficiez d’un accompagnement des services de L’État (DDETS.PP).

Le 22 octobre dernier, Elisabeth Borne, ministre du Travail et Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi ont lancé officiellement la plate-forme « les entreprises s’engagent » dans le but d’encourager et de faciliter la mobilisation des entreprises en faveur de l’insertion professionnelle de tous les publics.

Une plate-forme pour impliquer davantage d’entreprises

« Avec cette nouvelle plateforme, chaque entreprise qui souhaite s’engager peut désormais le faire de manière très concrète grâce à une palette d’outils, un réseau de pairs, et des solutions ayant déjà fait leur preuve », déclare Thibaut Guilluy. « Notre objectif est d’atteindre très vite la barre des 30 000 entreprises engagées ».
Ainsi, sur la plate-forme, l’entreprise peut découvrir plusieurs pistes d’actions possibles : s’engager pour les jeunes, les habitants des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ou des zones de revitalisation rurales (ZRR), la réinsertion de chômeurs de longue durée, les achats responsables (clauses d’insertion ou recours à des prestataires socialement engagés)….
Ensuite, pour chaque thématique, des actions concrètes sont proposées. Par exemple, pour les jeunes : recruter des apprentis, accueillir des élèves de 3ème en stage ou inciter ses collaborateurs à s’engager dans le mentorat. L’exécutif a, en effet, annoncé son intention de développer le mentorat, avec 100 000 jeunes accompagnés en 2021, puis 200 000 en 2022.

Des clubs pour partager les bonnes pratiques


En rejoignant un club départemental, le chef d’entreprise a l’opportunité de s’inspirer d’actions déjà réalisées par d’autres entreprises locales et de partager avec ses pairs les bonnes pratiques. Les services de l’Etat (Directions départementales de l’emploi, du travail et des solidarités – et de la protection des populations – DDETS.PP ) soutiennent chaque club en leur présentant les dispositifs publics existants en matière d’insertion professionnelle ainsi que les organismes à mobiliser pour favoriser la réussite de leurs initiatives. Ils concourent aussi à valoriser les actions innovantes ou ayant eu un réel impact.

D’après un sondage BVA [1], 80 % des chefs d’entreprise estiment que leur entreprise est d’ores et déjà "engagée" mais 43 % considèrent qu’ils pourraient faire davantage. "Cela laisse un peu de marge de manœuvre. Notre objectif est que l’engagement, liant l’économique et le social, fasse partie du geste entrepreneurial", indique Thibaut Guilluy.

A savoir :
Une campagne nationale de communication est lancée avec la diffusion sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision d’un clip de mobilisation (voir vidéo au début de l’article)
En savoir plus :

Contactez le club « Les entreprises s’engagent » de votre département :

Notes

[1Source : étude BVA « L’engagement des entreprises françaises : contours, freins et attentes
– Etude BVA » pour le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion – Septembre 2021

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics