Accueil > Entreprises, Emploi, Compétences > TLC Langues assure son avenir avec le dispositif PCRH

TLC Langues assure son avenir avec le dispositif PCRH

| Publié le 6 décembre 2021 | Dernière mise à jour le 14 décembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

TLC Langues a bénéficié d’une prestation conseil en ressources humaines (PCRH) intégralement financée par l’État. Orientée vers ce dispositif par Akto, son opérateur de compétences (OPCO), l’entreprise souhaitait accompagner ses équipes dans les changements induits notamment par la crise sanitaire.
Le dirigeant, Thomas Flauraud, a pu ainsi poser des bases solides en matière de recrutement, management, développement des compétences et culture interne, afin de pérenniser cette entreprise qu’il avait reprise juste avant le Covid.

Quand Thomas Flauraud rachète TLC Langues en octobre 2019, l’organisme de formation spécialisé dans les langues (à 90 % l’anglais) travaille quasi-exclusivement en présentiel, pour des grands groupes (B to B). Quelques mois plus tard, le Covid met un coup d’arrêt à l’activité, qui chute de 95 % en mars et avril 2020. Le FNE-Formation, qui accompagne les entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés, permet à TLC Langues de rebondir : « Grâce à une démarche proactive, nous avons trouvé des opportunités à travers la France, en distanciel », raconte le dirigeant. Alors que ce mode de formation était très minoritaire dans les pratiques de l’entreprise, il représente dès lors 90 % de son activité, qui connaît une véritable accélération.

Des solutions concrètes

Ce changement radical pour les formateurs fait apparaître un certain nombre de besoins en matière de ressources humaines. Échangeant régulièrement avec son OPCO, Akto, Thomas Flauraud partage son diagnostic avec sa conseillère, qui lui propose une PCRH subventionnée. Le dispositif permet à l’entreprise, qui emploie moins de 11 ETP, de solliciter la société de conseil Smart Brain, référencée par Akto ; « un gage de qualité » pour le dirigeant.
Les entretiens réalisés par le cabinet spécialisé mettent en lumière des points faibles et des leviers d’amélioration. En résultent des solutions très concrètes. « Nous avons produit différents outils, énumère Thomas Flauraud. Nous avons refait toutes les fiches de poste, en les rendant plus précises sur nos exigences et les attendus. Nous avons conçu des offres d’emploi attractives et originales, sous la forme de vidéos. Nous avons formalisé le plan de développement des compétences de nos formateurs, axé notamment sur l’usage des outils numériques et la pédagogie propre aux formations à distance. Nous avons enfin revu toutes les grilles des entretiens individuels. » Un site web est également créé pour favoriser la communication interne.

Deux ans de gagnés

S’ils renforcent le management et facilitent les recrutements, ces outils contribuent également à diffuser la nouvelle culture d’entreprise promue par le repreneur, fondée sur la bienveillance, la proximité et l’exigence. «  Tous les process et les outils déclinent et relaient les valeurs et les caractéristiques de notre entreprise afin d’accompagner nos collaborateurs dans les changements à l’œuvre. »
Ceux-ci ne se limitent pas à la digitalisation de l’offre. S’y ajoutent l’élargissement des langues proposées (chinois, japonais…), dont la langue des signes qui représente aujourd’hui une part significative de l’activité, et la formation des particuliers (B to C). « La PCRH m’a fait gagner deux ans, assure Thomas Flauraud, qui entend poursuivre sa démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Sans la PCRH, nous n’aurions pas pu nous payer les services d’un cabinet de conseil de cette qualité pour accompagner rapidement et efficacement nos équipes dans la diversification de notre offre. Et TLC Langues n’existerait peut-être plus… »

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics