Insee Analyses n° 81 - L’économie sociale et solidaire, très féminisée et des salariés plus âgés

| Publié le 13 décembre 2021
  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

1 salarié sur 10 travaille dans le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS). Ces salariés sont plus âgés que dans le reste de l’économie et deux tiers des postes sont occupés par des femmes.

Le taux de féminisation de l’emploi atteint 87 % dans les associations d’action sociale d’aides aux personnes et de santé, domaine d’activité majoritaire de l’activité principale de l’ESS avec un quart des effectifs salariés. Le temps partiel y est également plus fréquent (33 % contre 20 %) et plus souvent exercé par des femmes (39 % contre 22 % pour les hommes).

En Centre-Val de Loire, les écarts de salaire sont similaires au privé. Le salaire horaire net médian s’établit à 11 euros dans l’ESS, proche de celui du secteur privé (11,3 euros). Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes y sont moins marquées que dans le privé. Cependant, les disparités salariales sont conséquentes entre les domaines d’intervention de l’ESS.

L’ESS est plus ancrée dans le sud-ouest de la région à proximité de la région des pays de la Loire, où elle est fortement implantée (13 %), par opposition aux départements limitrophes de l’Île-de-France (9,6 % dans le Loiret et 10,8 dans l’Eure-et-Loir).

Consulter l’étude Insee Analyses Centre-Val de Loire n°81 intitulée : "L’économie sociale et solidaire, très féminisée et des salariés plus âgés".