Accueil > Entreprises, Emploi, Compétences > Des seniors toujours plus en emploi en Centre-Val de Loire

Des seniors toujours plus en emploi en Centre-Val de Loire

| Publié le 1er juin 2021 | Dernière mise à jour le 8 juin 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

l’ INSEE Centre-Val de Loire publie sa dernière étude ayant pour thème l’évolution de l’emploi des seniors en Centre-Val de Loire entre 2007 et 2017.

48 % des seniors sont en emploi en Centre-Val de Loire.

Le taux d’emploi des seniors progresse de 11 points en dix ans, mais cette tendance est inférieure à celle observée dans d’autres régions. En 2017, 163 200 personnes âgées de 55 à 64 ans occupent un emploi et 19 000 se déclarent au chômage. Le nombre de seniors en emploi augmente quatre fois plus vite que leur population totale : + 3,7 % par an contre + 1 %. La croissance démographique et les évolutions sociétales contribuent à l’accélération de la présence des seniors sur le marché du travail.

Les femmes impulsent une dynamique dans l’emploi des seniors.

En 2017, elles deviennent plus nombreuses que les hommes, alors que ces derniers étaient sur-représentés il y a 10 ans. Le taux d’emploi des femmes de 55 à 64 ans (47 %) se rapproche nettement de celui des hommes (49 %), car il a davantage progressé depuis 10 ans. Il devient supérieur à celui des hommes pour les 60 à 64 ans (respectivement 23,4 % et 22,1 %).

La présence des seniors ne génère pas une précarisation de leurs emplois

En Centre-Val de Loire, l’activité partielle reste plus répandue chez les seniors (18,3 %) que dans la population en emploi de 25 à 54 ans (13,3 %). Les femmes sont plus nombreuses à occuper ce type d’emploi (28 % contre 8,5 % pour les hommes). La part des contrats à durée limitée n’a pas évolué chez les seniors (7,5 %), alors qu’elle progresse de 1,1 point pour les 25-54 ans (11,4 %).

La part des cadres diminue chez les seniors

La répartition des seniors entre les catégories socioprofessionnelles évolue, modifiant ainsi la structure de l’emploi. Ils occupent moins souvent un emploi de cadres ou de professions intellectuelles supérieures qu’il y a dix ans (- 2,3 points). Cette perte de représentativité des cadres se fait au profit des professions intermédiaires (+ 3,3 points).

Le niveau de diplôme progresse nettement chez les femmes seniors

En 2017, 41,5 % d’entre elles détiennent un baccalauréat ou l’équivalent (+ 10 points en 10 ans), alors que cette proportion reste stable pour les hommes (38 %). Elles rejoignent les hommes pour les études supérieures et atteignent 25 % des actifs âgés de 55 à 64 ans.

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics