Insee Analyses n° 80 – Septembre 2021 : Une décennie marquée par une baisse des emplois salariés sauf dans les entreprises de taille intermédiaire

| Publié le 11 octobre 2021 | Dernière mise à jour le 25 octobre 2021

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
L’Insee et l’Agence de développement économique de la région, Dev’Up, se sont associés pour dresser un portrait rétrospéctif sur le tissu productif du Centre-Val de Loire. Ce travail coopératif renforcé par l’expertise économique de Dev’Up, détaille dans cette seconde publication les dynamiques de l’emploi par catégorie d’entreprise sur les dix dernières années. Une 3ème et dernière publication abordera la question de la dépendance des entreprises de la région à des centres de décision nationaux et internationaux.

Les 100 plus grandes entreprises emploient un quart des salariés de la région

En 2017, 39 000 entreprises du secteur marchand (hors agriculture et micro-entrepreneurs) sont implantées en Centre-Val de Loire. Elles regroupent 50 000 établissements dans lesquels 540 000 salariés travaillent. Les entreprises de taille intermédiaires (ETI) et les grandes entreprises (GE) sont les moins nombreuses, mais rassemblent 150 000 salariés pour les ETI (27 %) et 140 000 pour les GE (26 %).

Seules les ETI gagnent des emplois salariés


Les ETI gagnent 7 800 salariés en 10 ans (+ 5,7 %), mais cette augmentation reste inférieure à la moyenne nationale (+ 7,5 %).
Ces gains se concentrent dans les zones d’emplois de l’axe ligérien et des franges franciliennes.

Les effectifs salariés des petites et moyennes entreprises (PME) (- 17 000) et des microentreprises (MIC) (- 14 000) reculent sur tout le territoire régional. Au total, l’emploi salarié a reculé de 4,3 % dans la région en 10 ans.

Les emplois supplémentaires des ETI proviennent des PME devenues ETI et des nouveaux établissements

Le solde positif des créations-cessations d’établissements (+ 9 400 salariés) et des changements de catégorie par l’apport des PME (+ 20 500 salariés apportés par 1000 PME) compensent la perte d’emplois dans les établissements pérennes des ETI (- 11 600). La croissance interne des ETI contribue à expliquer ce phénomène.

L’industrie contribue fortement à la perte des emplois salariés

En 10 ans, les effectifs salariés dans l’industrie ont diminué (-25 000 emplois), en particulier dans les PME (- 12 400) et les ETI (- 8 300). Les grandes entreprises industrielles résistent mieux (- 1 200), car portées par le dynamisme d’activités telles que la production et la distribution d’électricité ou la fabrication de matériels de transport.